Le 6e Bataillon

  Le commandant

Lieutenant-colonel Steve Hétu, CD

Natif de Werl en Allemagne, le Lieutenant-colonel Steve Hétu joint les Forces canadiennes en 1986 au sein du 4e Bataillon Royal 22e Régiment en qualité de commandant de peloton. Il transfère dans la force régulière en 1987 et après avoir terminé son entraînement d’officier, il est affecté au 3e Bataillon Royal 22e Régiment en qualité de commandant de peloton d’infanterie. Muté au 1er Bataillon Royal 22eRégiment en République fédérale d’Allemagne en juillet 1988, il occupe le poste de commandant de peloton d’infanterie pour deux années puis il se déploie au Qatar durant la guerre du Golfe comme commandant adjoint de la compagnie C lors de l’Opération FRICTION.
 
De retour au Canada en 1991, il est muté au Régiment du Saguenay durant quatre années. Le Lieutenant-colonel Hétu est affecté à l’École de combat du Royal 22e Régiment en juillet 1995 à titre d’officier des normes et par la suite officier d’entraînement. En 1996, il retourne au 3e Bataillon Royal 22e Régiment où il passera sept années consécutives, occupant divers postes tels qu’officier des renseignements dans le cadre de l’Opération STABLE et CONSTABLE en Haïti, commandant du peloton anti blindé, commandant adjoint de la compagnie des services, capitaine-adjudant, commandant de la compagnie C qui s’est déployée en Bosnie-Herzégovine lors de l’Opération PALLADIUM ROTO 9 et enfin, commandant de la compagnie des services.  Affecté à l’état-major de l’Armée de terre en 2003, le Lieutenant-colonel Hétu est nommé officier planificateur d’affaires.
 
En août 2004, il retourne aux études et obtient un baccalauréat en Sciences politiques. Le 8 août 2005, il revient à Valcartier en qualité de commandant adjoint du Centre d’instruction du Secteur du Québec de la Force terrestre. En 2007, le lieutenant-colonel Hétu est diplômé du programme de commandement et d’état-major interarmées de Toronto tout en complétant une maîtrise en étude de la Défense.
 
À l’été 2007, il est muté au Quartier général du Secteur du Québec de la Force terrestre où il occupe successivement les postes de G5, J3 et G3. En novembre 2010, le Lieutenant-colonel Hétu est déployé en Afghanistan à titre de commandant adjoint de l’équipe de liaison et de mentorat opérationnel ainsi que celui de mentor auprès du commandant adjoint de la 205e brigade afghane.  Le 26 juin 2013, il prend le commandement du Service des Opérations du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada.
 
En avril 2016, le Lieutenant-colonel Hétu transfère dans la Force de réserve afin de joindre la Corporation du Fort St-Jean comme directeur général.
 
Le lieutenant-colonel Steve Hétu et sa conjointe, Louise Veillette, originaire de Saint-Tite en Mauricie, ont un enfant : Louis-Philippe.


Plus...

    Lieutenant-colonel Honoraire

Lieutenant-colonel honoraire Benoit Chartier

Né à Saint-Hyacinthe en 1967, le Lieutenant-colonel Chartier fait ses études universitaires à l'École des Sciences de la Gestion de l’UQAM où il obtient un baccalauréat en administration des affaires en 1992. En 1993, il prend le poste de vice-président à DBC Communications, entreprise de 140 employés et éditrice de plusieurs journaux hebdomadaires, mensuels, publications agricoles, magasines et sites web en Montérégie dont Le Courrier de Saint-Hyacinthe, doyen des journaux de langue française en Amérique du Nord fondé en 1853. Il occupe cette position jusqu’en 1997. Par la suite, il devient président-éditeur de DBC Communications, position qu’il occupe toujours.
 
Le Lieutenant-colonel Chartier est très impliqué dans le domaine des médias au Québec. Entre autres, il est le président du conseil d'administration d'Hebdos-Québec, l'association de la presse régionale hebdomadaire francophone du Québec regroupant une cinquantaine de journaux. Il a aussi siégé au courant des années, sur différend conseil ou comité relié au domaine médiatique et de la presse écrite québécoise.
 
Il s’implique aussi beaucoup dans la communauté maskoutaine en cumulant, au courant des années, plusieurs présidences d’honneurs de différentes activités caritatives. Monsieur Chartier est en autre vice-président du Centre des arts Juliette-Lassonde de Saint-Hyacinthe depuis 20 ans. Il est aussi le président de la Fondation Denis-Chartier, organisme responsable de la Maison Marie-Luce Labossière, ressource maskoutaine comprenant 75 chambres employant 35 personnes et qui vient en aide aux personnes atteintes de cancer en phase
pré-terminale ou de personnes ayant une maladie incurable.
 
Le Lieutenant-colonel Benoit Chartier est marié au Dre Lise Faucher, médecin-dermatologue et ils ont trois filles, Anne-Élisabeth, Alexandra et Victoria.

Plus...

  Sergent-major Régimentaire

Adjudant-chef Robyn Bédard, CD

 le 27 juillet 1963 à Alma au Saguenay Lac-Saint-Jean, l’Adjudant-chef Robyn Bédard a débuté sa carrière militaire comme soldat au sein des forces armées canadiennes, le 4 sept 1980. Après ses cours de recrue à Saint-Jean-sur-Richelieu et de NQ3 à Valcartier, il fut muté au 1er Bataillon du Royal 22e Régiment en mars 1981. Il est promu Caporal au mois de sept 1983. En juillet 1984, il est muté au Régiment aéroporté pour être employé au peloton de mortier. Il y sera promu Caporal-Chef  en juillet 1985. En juillet 1986, il est muté en Allemagne avec le 1er Bataillon du Royal 22e Régiment pour ensuite être promu au grade de Sergent en janvier 1990. En juillet 1990, il est muté au 2e Bataillon du Royal 22e Régiment pour effectuer sa première tâche au sein de cette unité à la crise amérindienne d’Oka. En juillet 1992, il retourne sur la base de Petawawa  avec le 1er Commando du Régiment aéroporté où il participe à l’Opération Délivrance en Somalie comme commandant (Cmdt) de section au peloton 2. En 1995, à la fermeture du Régiment aéroporté, il retourne à Valcartier au 3e Bataillon du Royal 22e Régiment comme Sgt de Transport qui l’amène  en Haïti en 1997.  En 1999, il fut déployé au Timor Oriental comme Cmdt de section au peloton de reconnaissance et CmdtA du peloton pour l’opération TOUCAN.
 
En 2001, il est déployé en Bosnie comme quartier-maître de la compagnie de Cmd/Svc. Le 10 juillet 2002, il est muté comme PSFR au 4e Bataillon du Royal 22e Régiment à Laval. En 2005, il est muté au 1er Bataillon du Royal 22e Régiment comme CmdtA du peloton de reconnaissance à Valcartier. Durant son séjour au 1R22eR,  il fut déployé en juillet 2007, en Afghanistan, comme quartier-maître du PRT au camp Nathan Smith. En juillet 2008, il est muté à l’École des Recrues et de Leadership à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il occupera le poste Cmdt de cours à la Compagnie  C.
 
Il libère la force régulière le 26 février 2009 après 29 ½ ans, pour rejoindre les rangs de la Force de réserve au sein du 4e Bataillon du Royal 22e Régiment à Laval. Le 28 août 2016, il est devenu officiellement le nouveau le Sergent- Major Régimentaire au 4e Bataillon du Royal  22e Régiment et est promu au grade actuel le 10 décembre 2016.
 
Le 13 février 2018, il devient Sergent-Major Régimentaire du 6e Bataillon du Royal 22e Régiment et de ce fait, il aura servi avec toutes les unités du Royal 22e Régiment.

Plus...